Ciné-club Local Camarade

 

Pourquoi un cinéclub communiste? Qu’est ce qu’on veut?

On a lancé, depuis quelques temps, un ciné-club. Ce ciné, ce n’est pas un endroit pour projeter des films: des lieux qui montrent des films, il y en a plein sur la ville.

Nous, nous voulons projeter des images, des films, des séries, des extraits, qui puissent être largement réutilisés comme propagande de subversion.

Ce qui nous intéresse, dans le cinéma, c’est une représentation du monde. Parfois c’est réaliste, parfois c’est un peu le fantasme de ce que devrait être le monde, parfois c’est dans des mondes imaginaires. Mais pour nous, tout cela ne change rien: le fantasme, c’est toujours un produit de nos réalités.

Le cinéma a un avis, donne une idée du monde. Cette idée est souvent fausse, elle est souvent de la propagande bourgeoise, contre le prolétariat, contre les pauvres; elle fait souvent semblant que nous n’existons pas vraiment, nous fait bouffer plein d’idéaux qui n’en sont pas: la justice, l’amour, le bien, le mal…Il suffit d’aller travailler un matin pour se dire que ces concepts ne sont pas si évident.

Parfois, de plus en plus, le cinéma se veut réaliste, il veut décrire un monde plus compliqué, plus complexe. C’est un cinéma qui nous flatte, qui nous fait croire qu’on est plus aware… Pourtant, presque toujours, la complexité d’un monde est le cache misère d’une fausse objectivité, comme c’est à la mode, depuis The Wire, avec des foules de détails…et un discours au mieux nihiliste ou sociologique, centré sur l’individu et son impuissance.

 

C’est pour cela qu’on ne doit pas rester spectateurs du cinéma. Le cinéma est un pouvoir: on en bouffe à longueur de journée. Comme toute propagande, il est basé sur un émetteur, un récepteur. Le cinéma, c’est comme la Suisse: quand il nous dit qu’il est neutre, c’est qu’il fait de la thune sur notre dos.

Le cinéma est un ordre, un message. On est pas là pour s’en scandaliser, on ne cherche en rien à être des critiques en recherche d’objectivité.

Nous aussi, nous partons d’un point de vue engagé. Nous sommes communistes, il n’est pas question de le marteler à chaque phrase, mais bien de dire que ce ciné-club a pour vocation de participer à l’élaboration d’un cinéma, de séries, de matériel révolutionnaires.

Tout cela pour s’attaquer à la propriété, au salariat, à l’exploitation, au travail domestique, à la machine, à transformer des gamines et des gamins en outils du capital, bref, comme dit un groupe argentin, Cuadernos de Negacion :  “Nous voulons critiquer ce monde, pas pour se faire des adeptes, mais pour le subvertir”.

 

Alors, qu’est ce qu’on va montrer?

On a trois lectures, trois objectifs, qui reviendront en permanence.

  • Analyser l’idéologie, les mécanismes, l’utilité, bref utiliser nos cerveaux pour comprendre et critiquer le monde tel qu’il nous est montré. Autrement dit: entreprendre le démontage de la propagande démocrate, ou fasciste.
  • Chercher, réunir, présenter ce qui est subversif, ce qui attaque tant le capital que le cinéma en tant que capital ou en tant qu’outil du capital. Parce qu’on est pas les premiers à s’essayer à la propagande communiste ou révolutionnaire, d’Eisenstein à Carpenter en passant par le Snowpiercer de Boon Joon-Ho. Réfléchir aussi à son efficacité, là aussi le critiquer.
  • Produire une production qui illustre, développe, éclaire, propage les pratiques et les idées du groupe communiste du Local Camarade. Faire des montages youtube, faire des supports vidéo pour le local et pour soutenir des luttes, des manifs.

En aucun cas, nous ne comptons montrer des films ou des vidéos tels quels, seulement parce qu’ils sont estampillés révolutionnaires, ou parce qu’ils prétendent critiquer le capitalisme. On ne veut pas analyser ce que l’auteur a voulu dire, mais ce que le film dit.

Paradoxalement, nous préférons un film ouvertement fasciste comme The Dark Knight qui permet de s’opposer au discours qu’il nous présente, plutôt qu’une singerie de critique du monde qui prend le capitalisme pour un jeu de rôle avec des gentils et des méchants. Nous ne sommes pas partisans d’un drapeau, d’une couleur ou d’une marque déposée, mais de choses dont nous pouvons nous réapproprier, et qui peuvent être largement réappropriées par d’autres que nous.

 

En pratique:

Une fois par mois, on suivra des cycles sur des sujets, qui deviendront des boîtes à outils pour le futur. On commence ce mois-ci par le travail dans les séries

Une fois par mois aussi, on projettera un film. Parce que des fois c’est nécessaire de le voir entier pour voir où il veut en venir.

Les autres semaines sont des réunions de préparation et de conception de la commission du ciné-club.

Vous pouvez nous aider simplement!

Nous envoyer des extraits, par exemple, qui montrent clairement des sujets comme l’exploitation, le travail, la nécessité de la révolution, la nécessité de ne jamais avouer dans un interrogatoire, la plus-value, que la propriété c’est du vol, que les nations, les communauté, le travail surtout, nous divisent, etc, etc.

Donc si vous avez des idées genre un film, un extrait de séries sur un thème, écrivez-nous : cineclubcamarade@protonmail.com

 

Ce ciné-club, c’est donc l’ambition de construire un discours, de créer un vrai support de diffusion des idées révolutionnaires. Mais on y arrivera pas tout seuls.

Alors si vous voulez faire partie de l’aventure, participer à l’organisation et discuter, ou simplement passer voir un film, la porte est ouverte.

 

 

Trouver les Évènements

Navigation par l’affichage des évènements

Prochains Évènements › Projection ciné club

  • Pas d’évènements listé dans Projection ciné club. Essayez de visionner le calendrier complet afin d’avoir une liste complète des évènements.

Navigation de la liste des Évènements

%d blogueurs aiment cette page :